Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog du Master 2 Franco-Espagnol Pro Patrimoine, Gestion et Conservation du Patrimoine Territorial

Nîmes, "l'Antiquité au présent"

10 Décembre 2014, 20:01pm

Publié par masterpropatrimoinedeperpignan

Nîmes, "l'Antiquité au présent"

Ce lundi 8 décembre, nous étions en visite à Nîmes. L’occasion pour nous de (re)découvrir la ville, grâce à des moyens de médiation innovants.

Nous avons commencé par une visite de la ville. Loin de la visite classique, se limitant aux arènes et à la maison carrée, la guide déléguée par l’office du tourisme de la ville nous a offert une nouvelle expérience : ne pas s’arrêter uniquement sur le riche patrimoine antique de la ville mais s’en servir pour expliquer le patrimoine architectural moderne. Une lecture originale et singulière qui plonge le visiteur au cœur de la réflexion politique patrimoniale : la question stylistique devient un vecteur vers la réflexion sur les secteurs sauvegardés, menant le visiteur à s’interroger sur son propre environnement à vivre.

Cette visite n’est qu’un exemple de la politique culturelle novatrice de la ville. Nîmes se place sur le créneau du tourisme urbain et événementiel. La ville colle à son temps en s’adaptant aux nouvelles habitudes des visiteurs. Cela passe par la prise en compte de l’augmentation des courts séjours. Mais également par l’adaptation aux changements sociétaux et la proposition des visites sur mesure adaptées à tous les publics. C’est aussi une politique de renouvellement continuel des animations, pour les petits et les grands, fidélisant la clientèle sur le long terme.

Mme Marie Bourgade, élue déléguée au patrimoine, précise que ce n’est pas moins de 600 000 visiteurs qui se pressent à Nîmes chaque année. Le patrimoine nîmois est un enjeu économique indéniable, dont l’importance a été prise en compte non seulement par les politiques mais aussi la population.

Le parallèle est alors aisé avec Perpignan. Tout comme Nîmes il y a quelques années, Perpignan vient de décider de relocaliser son université en centre-ville, dans une démarche de réhabilitation de son centre ancien, en s’appuyant à la fois sur une volonté politique mais également sur un comité scientifique. Nous nous retrouvons face à la même démarche envers la population, avec le souhait d’assister à une réappropriation de l’espace urbain et patrimonial, en parallèle d’un développement et d’une modernisation économique, sociale et foncière. Ne reste qu’à espérer que la réussite nîmoise soit pour Perpignan le modèle de son avenir proche.

Commenter cet article