Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog du Master 2 Franco-Espagnol Pro Patrimoine, Gestion et Conservation du Patrimoine Territorial

Un projet de conservation, gestion et valorisation du patrimoine: Le MURENA (Musée Régional de la Narbonne Antique)

22 Décembre 2014, 10:34am

Publié par masterpropatrimoinedeperpignan

La promotion M2 Patrimoine au Musée archéologique de Narbonne
La promotion M2 Patrimoine au Musée archéologique de Narbonne

Ce Vendredi 19 Décembre 2014 nous avons été accueillis par Ambroise et Caroline à la Maison de Région lors de notre sortie à Narbonne.

Tout d’abord, Ambroise, s’occupant du projet du futur musée, nous l’a présenté.

Le projet, signé en 2010, d’un nouveau musée archéologique de Narbonne est porté par la Région Languedoc-Roussillon. Il implique la création d’un nouveau bâtiment, un chantier des collections, commencé en 2013 et se poursuivant jusqu’à 2017.

Il s’agira du MURENA, Musée Régional de la Narbonne Antique, qui sera axé sur les recherches archéologiques principalement.

Les travaux débuteront en Juin 2015 et dureront deux ans.

Caroline, chargée du chantier des collections, nous a ensuite présenté son travail.

La préparation des collections, ou chantier des collections, est du au déménagement lié au changement de configuration des bâtiments. C’est une véritable chaîne d’opérations.

Le projet de musée s’accompagne d’un programme de muséologie avec un inventaire, un dépoussiérage, une campagne photographique, et est une base d’études complète aux collections.

En parallèle, des phases logistiques aménagent les lieux, ainsi que les ressources humaines et matérielles, suivant une logique de mouvements d’œuvres.

Le futur musée présentera des collections variées, conservées dans plusieurs lieux :

  • Collection du musée archéologique, dans Monument Historique donc avec des conditions d’accès pas évidentes
  • Collection du musée lapidaire, dans ancienne église désaffectée donc impliquant problème de conservation et de démontage
  • Collection de l’Horreum, dans galerie souterraine donc avec problème de transport
  • Collection du dépôt archéologique Sainte Rose, avec un mode de conditionnement assez précaire
  • Collection de la réserve temporaire, servant de lieu de stockage et de traitement des collections, mis à disposition par la ville

Plusieurs configurations pour futur musée sont proposées notamment avec une sorte de grand mur lapidaire qui reprend le système de stockage et des réserves sur deux niveaux.

Le programme est le suivant :

  • d’abord, inventaire des collections (établi en 2009) avec diagnostic sanitaire, utilisation du logiciel File Maker Pro
  • puis, localisation et photographie des œuvres,
  • ensuite, phases de restauration
  • lancement d’un marché public avec système de bon de commande
  • reconditionnement des œuvres en réserves
  • enfin, système de chantier-école, stage encadré par des restaurateurs (a eu lieu en 2014), mais deux autres sessions auront lieu en 2015 puis 2016 avec dépoussiérage, fabrication de cales en mousse, mise en sachets puis dans des caisses, etc…

Nous nous sommes, ensuite, rendus au Musée lapidaire de Narbonne installé dans l’ancienne église Notre Dame de Lamourguier. Cet édifice qui n’est autre que le vestige d’un couvent bénédictin du 13ème siècle ainsi que les collections qu’il renferme témoignent de la riche histoire narbonnaise. Sont entreposés plus de 1 000 blocs de pierre sculptés et gravés provenant de monuments funéraires romains et réemployés à la construction des remparts. Du fait que ces blocs soient posés à même le sol, le principal problème de conservation réside dans la remontée des sels. Ils seront, donc, traités avant d’être exposés au futur Musée Régional de la Narbonne Antique. Le Musée lapidaire est ouvert jusqu’à fin décembre (à l’exception du mardi).

Notre matinée se termine avec la visite du Musée archéologique de Narbonne, établi au Palais des Archevêques de Narbonne. Nous avons pu y découvrir les riches et diverses collections d’objets issus de fouilles archéologiques. Elles témoignent de l’occupation du territoire dès le Paléolithique inférieur. La 1ère salle révèle une magnifique fresque romaine issue du quartier nord du Clos de la Lombarde. Les 11 salles du Musée de France s’organisent autour de thèmes : la maison romaine (fresques murales …) et son mobilier (céramiques …), la religion romaine et les cultes orientaux, les usages funéraires et le commerce. L’édifice, classé Monument historique, ne possédant pas les conditions adéquates de conservation, les collections seront déplacées au futur Musée Régional de la Narbonne Antique. Le Musée archéologique est ouvert au public tous les jours (à l’exception du mardi et des jours fériés).

Nous remercions Mme Isabelle Jubal, conservatrice-restauratrice au CCRP de Perpignan, M. Ambroise Lassalle, responsable de projet et Mme Caroline Papin, responsable des collections pour nous avoir fait partager ce projet.

La promotion M2 Patrimoine au Musée lapidaire et au Musée archéologique de Narbonne
La promotion M2 Patrimoine au Musée lapidaire et au Musée archéologique de Narbonne
La promotion M2 Patrimoine au Musée lapidaire et au Musée archéologique de Narbonne

La promotion M2 Patrimoine au Musée lapidaire et au Musée archéologique de Narbonne

Commenter cet article